Mon capteur cardiaque : montage et test

Pour la dernière étape de cette séquence, nous allons connecter notre capteur à notre microntrôleur.

Le capteur PulseSensor dispose de trois PIN, dont on peut voir sur l’image suivante que leurs fonctions sont indiquées au dos du capteur : un +, un -, et un S pour Signal.

Vous connecterez le + au PIN 3V de la Feather, le – au PIN GND (pour Ground, la masse), et le S, comme indiqué dans le code, sur le PIN A0 (qui correspond à l’entrée analogique 0).

Le montage doit suivre les schémas suivants :

Branchez maintenant votre microcontroleur à votre ordinateur, et ouvrez votre IDE avec le code des sections précédentes.

Dans la liste des cartes disponibles, sélectionnez la Feather M0 d’Adafruit.

Puis dans les Ports, sélectionnez celui qui correspond à votre carte (sur Linux, ce sera probablement le porte ACM0, peut-être ACM1, …)

Enfin, cliquez sur le bouton de vérification du code

Si des erreurs apparaissent, vérifiez que vous avez bien recopié le code donné ici, que tout parenthèse ouvrante possède sa copine fermante, que les ; sont placés aux bons endroits, et essayer de déchiffrer les messages qui s’inscrivent en bas de l’IDE.

Une fois que c’est bon, ouvrez la console d’affichage de votre IDE, et modifiez les paramètres comme dans la vidéo suivante, avant de cliquer sur Upload.

Le code est chargé dans le microcontrôleur. Si aucune erreur n’est décelée, des informations doivent s’afficher dans votre console.

Posez le doigt sur la lumière verte de votre capteur (pas du côté de l’électronique, mais de l’autre), et votre fréquence cardiaque devrait rapidement s’afficher.

Vous pouvez aussi positionner le capteur sur votre poignet, par exemple sous un bracelet qui le maintient en contact avec la peau.

La dernière étape consiste à vérifier que les bonnes informations sont transmises par Bluetooth.

Ouvrez à nouveau l’application BLE Scanner sur votre smartphone, sélectionnez votre capteur, cliquez sur le service 0x180D et observez les données qui devraient se mettre à jour.

Si elles s’affichent correctement, vous avez désormais un capteur maison qui vous permet de récupérer votre activité cardiaque et de la communiquer par Bluetooth à d’autres programmes, qu’ils soient sur vos ordis, vos smartphones, ou ailleurs.